Glossaire du surf - L: Du leash au localisme

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Leash

Le leash relie le surfeur à sa planche de surf. Il est important qu'il soit toujours intact.
Un leash cassé représente un grand risque de sécurité pour la personne impliquée et pour tous les autres surfeurs dans l'eau. N'oubliez pas que la proximité de votre planche est aussi une assurance. Si votre leash se déchire et que vous perdez votre planche, cette sécurité n'est d'une part plus garantie et d'autre part, une planche de surf qui flotte librement peut devenir un projectile pour les autres surfeurs et nageurs.
Le leash est toujours fixé à la jambe d'appui arrière. Voir aussi Goofy et Regular.

Line Up

Le line up se situe au point où aucune vague ne se brise et se trouve donc derrière la ligne de réfraction.
Pour pouvoir surfer des vagues vertes, il faut se trouver derrière cette ligne, c'est-à-dire dans le line up. Il faut parfois faire quelques efforts pour y arriver. Les jours où le courant est fort et l'eau blanche abondante, les techniques de plongée décrites ici vous aideront à vous rendre derrière la ligne de brisants.

Avant de pagayer vers le line up, assurez-vous que les conditions de vagues et de vent correspondent à votre niveau de surf et que ce n'est pas trop dangereux pour vous.
Chaque spot de surf est soumis aux "lois" et aux règles des surfeurs locaux, mais aussi aux règles de priorité.

Celui qui s'assoit directement sur le peak affirme ainsi sa position : Je suis maître de la situation et je maîtrise aussi bien le take off que ma planche. Si vous perdez le take off à ce moment-là, il se peut que d'autres surfeurs ne vous laissent pas prendre cette meilleure position dans l'eau. Il sera alors difficile de revenir au peak.
Il peut aussi arriver que l'on vous prenne la priorité par le biais d'un drop in, parce que d'autres surfeurs estiment que cette vague est trop dommage pour un débutant.
Si vous constatez que le peak est trop difficile pour vous, prenez simplement la vague d'un endroit plus plat.
Toutefois, si un autre surfeur est déjà parti du peak, il est le premier à prendre la vague et a donc la priorité. Vous voyez, ce n'est pas si facile pour les débutants.
Si vous vous trouvez dans la position où vous avez la priorité et qu'une vague arrive, essayez en tout cas de prendre la vague, car le surfeur suivant dans le line up a ensuite la chance de pagayer une vague.

Ne pagayez pas n'importe quelle vague au hasard. N'oubliez pas qu'il y a un ordre à respecter.
Soyez respectueux et aimables. "N'envahissez pas en hurlant un spot sur lequel une poignée de surfeurs surfaient tranquillement auparavant et gardez vos distances dans l'eau. Comportez-vous avec les autres surfeurs comme vous aimeriez qu'on se comporte avec vous. Que vous soyez un surfeur confirmé ou un débutant, n'oubliez pas que vous avez vous aussi débuté en eau blanche.

Lycra

Le Lycra est une sorte de t-shirt ou - si à manches longues - de t-shirt long en élasthanne. On le porte seul avec un boardshort, sur une combinaison néoprène ou en dessous.

Il existe des lycras qui protègent les personnes sensibles du soleil grâce à un filtre UV. Pour les petits enfants, il existe souvent des combinaisons complètes qui ont cette fonction.
Le lycra se décline en d'innombrables versions. Que vous le portiez seul sur ou sous une combinaison dépend de votre sensibilité à la chaleur et de vos goûts.
Mais le lycra a encore une autre fonction : il protège votre peau des abrasions dues à la cire ou à la combinaison néoprène.

Mais lorsqu'il est porté par-dessus la combinaison, il ne réchauffe ni ne protège. Il n'a alors pour fonction que de vous rendre plus "identifiable" dans l'eau. Les bonnes écoles de surf utilisent le lycra pour mieux surveiller leurs groupes. Lors des compétitions, le lycra est utilisé comme une sorte de maillot. Là aussi, il sert à mieux identifier les surfeurs.

Longboard

Le longboard est associé à la première époque du surf populaire - les années 60, où le hang five et le hang ten étaient très à la mode.
Comme les manœuvres sont devenues de plus en plus radicales au fil du temps, le longboard a rapidement été quelque peu écarté de la lumière du public. Ces dernières années, on l'a redécouvert et le style rétro du surf a retrouvé un peu de vie.
Le longboard permet de véritables "danses" sur toute la longueur de la planche et se nourrit de vagues qui se forment lentement. Il est extrêmement lourd et n'est pas très maniable. Grâce à son grand volume, il glisse bien et on pourrait penser qu'il s'agit d'une planche idéale pour les débutants, mais en fait, c'est tout sauf une planche pour débutants. Elle est difficile à manœuvrer et sa manipulation à terre demande une certaine habileté.

Une autre variante du longboard est le stand up paddle surfing (SUP). (voir aussi Stand Up Paddle Surfing)

Localisme

Les locaux (surfeurs locaux) défendent parfois leurs vagues et leurs spots de manière peu agréable.
En principe, les mêmes droits devraient s'appliquer à chaque surfeur, où qu'il soit dans le monde, car la mer et ses vagues appartiennent, si tant est qu'elles appartiennent, aux poissons qui y nagent. Mais malheureusement, il y a encore beaucoup de gens qui agissent parfois avec violence lorsqu'ils se sentent menacés dans leur tranquillité et leur secret autour d'un spot.

Demandez sur place s'il est probable que de telles agressions se produisent et comportez-vous toujours de manière respectueuse, même si l'on peut s'attendre à rencontrer des locaux sympathiques et ouverts. N'oubliez pas non plus que certains surfeurs n'auront peut-être jamais l'occasion de voir d'autres spots que le leur dans leur vie. Vous défendriez peut-être aussi vos places si une belle vague jusqu'alors inexplorée était soudainement visitée par un nombre croissant de personnes. Pensez aussi à ce côté-là et respectez-le. Mais si vous êtes menacés, la règle est la même ici et là: les actes criminels sont inacceptables et punissables en tant que tels.

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ